Archives mensuelles : juillet 2010

19 juillet 2010 : Inauguration de la portion Nantua-Lyon du Chemin de Compostelle


Yves présente le bourdon au prêtre qui le bénit

Cette belle matinée ensoleillée est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire du Chemin dans notre région du Bugey : en effet, il s’agit de l’inauguration de la portion Nantua-Lyon du Chemin de Compostelle.

La bénédiction d’un bourdon a été donnée en l’Abbatiale de Nantua, en présence de nombreux pèlerins, du Président de la Communauté de Communes et du Maire de Nantua ; ceci dans le cadre des festivités jacquaires organisées par notre Association.

Ce bourdon sera acheminé à pied, jusqu’à Lyon par les pèlerins. La distance sera couverte en cinq jours.

Ce lundi, la première étape Nantua-Cerdon, s’est effectuée sous un soleil éclatant. Cependant une partie du trajet s’effectuant en sous-bois ombragés,  les  marcheurs n’ont pas trop souffert de la chaleur étouffante de cette journée estivale.Ce moment de partage et de convivialité s’est terminé par le verre de l’amitié, offert par l’Office du tourisme de Cerdon.Demain, ce sera le périple continuera par l’étape Cerdon-Les Allymes, via Jujurieux.

Cliquez sur les photos pour les agrandir…


Les pèlerins devant l’Abbatiale de Nantua.

Halte à la Chapelle Saint Clair de Oisselaz.

Françoise en pleine action.

23 juillet 2010 – Cinquième jour de marche : Balan(Montluel)-Lyon


Départ matinal de Montluel

Départ de Balan vers 7 heures, pour cette ultime étape en direction de Lyon.

 Passage à Montluel vers 8 heures, où quelques pèlerins viennent grossir le groupe déjà conséquent.

C’est par le chemin Henri IV, puis par de petits sentiers champêtres que les pèlerins progressent, préservés des bruits et de l’agitation de la plaine totalement urbanisée jusqu’à Lyon. A partir de Miribel, c’est le Rhône qui sert de fil conducteur à tous les marcheurs.

 A hauteur de Crépieux, l’intendance attend les marcheurs savoyards et isérois pour la pause de midi. Hélas, pendant le repas, et à l’insu de tous, l’un des camping-cars accompagnateurs est fracturé et quelques effets volés. Peinés par cet évènement, les marcheurs reprennent le chemin pour se retrouver une heure après aux portes de Lyon.

Vers la passerelle du collège, une petite averse vient contrarier la progression des pèlerins. Mais, l’église Saint-Nizier est proche et les bourdons sont presque arrivés à destination !

Cliquez sur les photos pour les agrandir…

Début du sentier Henri IV

Chemin faisant, vers les travaux de Beynost
Pause à l’ombre de l’église de St Maurice de Beynost Miribel : pause casse-croûte, Lyon n’est plus très loin Ils sont arrivés dans la capitale des Gaules !

21 juillet 2010 – Troisième jour de marche : Les Allymes-Pérouges

 


Traversée de la plaine de l’Ain

Etape de plaine sans difficultés majeures si ce n’est, toujours et encore, la chaleur éprouvante dans cette zone de cultures céréalières, sans ombre protectrice.

Heureusement la pause méridienne s’est s’effectuée sur les bords de la rivière d’Ain, où quelques-uns n’hésitèrent pas à goûter aux joies de la baignade.

 Enfin, en milieu d’après-midi, perchée sur sa butte, la cité médiévale de Pérouges nous livra toute sa beauté.

 L’accueil chaleureux de Monsieur le Maire, le vin d’honneur et la dégustation de la galette de Pérouges vinrent clore agréablement cette troisième journée, faisant oublier à tous les fatigues de la marche.

Demain, le périple continuera par l’étape Pérouges-Montluel (Balan).
Cliquez sur les photos pour les agrandir…

 


De bon matin, ils reprennent le chemin.

Arrivée à Pérouges, la médiévale.

Petite pause.
Ah !!! Quel délice la galette de Pérouges proposée par Marylène !
Quelques pèlerins découvrent la très belle place.

20 juillet 2010 – Deuxième jour de marche : Cerdon-Brédevent (Les Allymes)


En route !

Ils n’étaient plus que huit pèlerins pour braver la chaleur de ce deuxième jour de marche entre Cerdon et le hameau de Brédevent.

Les vignobles, les prairies, les charmants petits hameaux aux belles maisons de pierre ravirent tout le groupe, alors que la bienveillante fraîcheur des forêts, omniprésentes sur ce parcours, apporta un peu de confort aux courageux marcheurs.

Le gite d’étape, à Brédevent, typique hameau bugiste situé tout près du château des Allymes, leur permettra de bénéficier d’un repos bien mérité.

Demain, le périple continuera par l’étape Les Allymes-Pérouges.
Cliquez sur les photos pour les agrandir…

Vers Jujurieux, sous un soleil éclatant.

Petite pause réparatrice.

Le gite de Brédevent, havre de paix.
Visiteurs du blog de l'Ain
    Vous êtes le 43320ème visiteur.
    (3 visiteurs connectés en 1 H).